Répression

Aller en bas

Répression Empty Répression

Message par Admin le Jeu 21 Fév - 17:10

Ici pour parler de toutes sortes de répressions dont sont victime les ultras
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 699
Club : Tribune Ultra
Tribune / Groupe : Staff
* : Répression Tuboutonxy5

http://tribune-ultra.com

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par Hector le Jeu 21 Fév - 20:41

Hier soir, devant le n**** (je vais pas citer le nom bu bar, on va me créer des emmerdes...) à gerland, lancement d'une marseillaise: les mecs de la sécu ont débarqués avec chiens, bombe lacrymo, juste pour empêcher de chanter une marseillaise, alors quoi ? avant, on la sifflait dans le stade, et maintenant, on peut même plus la chanter dans la rue, en France?? enervé
Hector
Hector

Nombre de messages : 6
Age : 31
Club : Olympique Lyonnais
Tribune / Groupe : Nada
* : Répression 865pb4

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par allies nord le Jeu 21 Fév - 20:52

alors là c'est vraiment du n'importe quoi !!
Et ils vous ont donné une raison ?
allies nord
allies nord

Nombre de messages : 18
Club : Girondins de Bordeaux
Tribune / Groupe : Allies nord
* : Répression 851tj6

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par willsard91 le Jeu 21 Fév - 21:27

pour nous en nationale si on allume des torche notres équipe est sanctioné au classement cannes a perdu 3 pts +2 en surcis et nous 1 mais on a fait appel on parle pas beaucoup de cette forme de répression qui est honteuse enervé
willsard91
willsard91

Nombre de messages : 49
Club : nimes
Tribune / Groupe : gladiators

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par allies nord le Jeu 21 Fév - 21:35

willsard91 a écrit:pour nous en nationale si on allume des torche notres équipe est sanctioné au classement cannes a perdu 3 pts +2 en surcis et nous 1 mais on a fait appel on parle pas beaucoup de cette forme de répression qui est honteuse enervé

ah bon çà marche comme çà en national ou c'est juste une sanction de la Ligue ??
allies nord
allies nord

Nombre de messages : 18
Club : Girondins de Bordeaux
Tribune / Groupe : Allies nord
* : Répression 851tj6

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par willsard91 le Jeu 21 Fév - 21:41

depuis 4ans sa se passe comme cela c est trés tendu donc plus aucun fumi en championnat
willsard91
willsard91

Nombre de messages : 49
Club : nimes
Tribune / Groupe : gladiators

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par julienmoi89 le Jeu 21 Fév - 22:11

Honteux nul Mad
julienmoi89
julienmoi89

Nombre de messages : 46
Age : 26
Club : Auxerre
Tribune / Groupe : BA98
* : Répression 824og2

http://autocollants-ultras.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par Hector le Ven 22 Fév - 22:48

c'est du n'importe quoi Evil or Very Mad !!! un fumi n'a jamais tué personne.....

allies nord a écrit:alors là c'est vraiment du n'importe quoi !!
Et ils vous ont donné une raison ?

apparement, il ne fallait pas exciter les supporters anglais qui chantaient leurs chants de Manchester (et pas God Save the gouine)
Hector
Hector

Nombre de messages : 6
Age : 31
Club : Olympique Lyonnais
Tribune / Groupe : Nada
* : Répression 865pb4

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par totle67 le Mer 27 Fév - 22:20

Putain mais c'est alucinant un craquage = des point en moins !!!!!!!!!!!!!
Mais ou va t'on c'est du n'importe quoi !!!!!!!!!!
Fucklfp Fucklfp Fucklfp Fucklfp
totle67
totle67

Nombre de messages : 14
Age : 30
Club : racing club de strasbourg
Tribune / Groupe : ub90
* : Répression 872at7

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par deadroth le Jeu 28 Fév - 0:19

Hector a écrit:Hier soir, devant le n**** (je vais pas citer le nom bu bar, on va me créer des emmerdes...) à gerland, lancement d'une marseillaise: les mecs de la sécu ont débarqués avec chiens, bombe lacrymo, juste pour empêcher de chanter une marseillaise, alors quoi ? avant, on la sifflait dans le stade, et maintenant, on peut même plus la chanter dans la rue, en France?? enervé

Une fois avec des potes a gerland vers le virage sud ont l 'avais chanter , ont a faillit se fair arrété !! ses abuser de ne pas pouvoir chanter son hymne nationnale je trouve !
deadroth
deadroth

Nombre de messages : 151
Club : Lyon
Tribune / Groupe : {Virage Sud}
* : Répression 865pb4

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par Mich' le Jeu 28 Fév - 1:56

Hector a écrit:c'est du n'importe quoi Evil or Very Mad !!! un fumi n'a jamais tué personne.....

allies nord a écrit:alors là c'est vraiment du n'importe quoi !!
Et ils vous ont donné une raison ?

apparement, il ne fallait pas exciter les supporters anglais qui chantaient leurs chants de Manchester (et pas God Save the gouine)
L'inverse m'aurait semblé plus logique.

mais même l'inverse aurait été du grand n'importe quoi remarque. Rolling Eyes
Mich'
Mich'

Nombre de messages : 14
Club : Paname
Tribune / Groupe : Kop Of Boulogne
* : Répression 868ul3

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par Nissa06 le Mar 4 Mar - 14:53

Nissa06
Nissa06

Nombre de messages : 7
Club : OGC Nice
Tribune / Groupe : Brigade Sud Nice
* : Répression 862jk8

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par djojo-ub90 le Mar 4 Mar - 22:48

faut croire que le nationalisme de base est un crime en france......

djojo-ub90

Nombre de messages : 2
Club : rc strasbourg
Tribune / Groupe : ultra boys 90
* : Répression 872at7

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par Hector le Mar 4 Mar - 23:44

la preuve...
Répression Derbybleublanc2sv3
Hector
Hector

Nombre de messages : 6
Age : 31
Club : Olympique Lyonnais
Tribune / Groupe : Nada
* : Répression 865pb4

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par maurice le Mer 5 Mar - 1:00

pour revenir au suget initial,nous a bordeaux ces derniers temps,avec les flics c'est la grosse merde,lors de Bordeaux -Stainté au mois de janvier,a la mi-temps ,derriere notre tribune,un incident c'est produit.Les flics sont intervenus dans les toilettes pour interpeller un jeune de 16 ans (lui reprochant d'avoir allumé une torche,alors qui n'avais rien fais,il sera relacher a 02h du matin),nous somme une bonne 20 aines du noyaux,plus beaucoup de gens lambdas,nous intervenons, la police recule,le chef de la section prend une bouffe ,sa se calme un peu quelques responsables irons meme discuter pour calmer la foule,tout rentre dans l ordre ,apperement,mais le lendemain matin un de nos responsable,sera arreté a son travail, vers 12h00 ,sans suis la garde a vue, ou il est accusé d'avoir frapper le flic.sous les conseil de notre avocat,le lendemain au tribunal nous présentons une lettre ou l'auteur presumé des faits se dénonce,notre ami sera libéré,mais devra se presenaté au tribunal au mois de juin ,avec l'auteur des faits qui lui aussi sera convoqué,en attendant l'auteur du coup qui est clairement reconnu est libre d'allé au stade ,il n'a toujours pas été convoquer par les flics,mais le comble c est qu'ils veulent interdire celui qui a rien fait,en attendant le proces,tout ca pour dire qu il est temps de bouger ,car sa pue vraiment cette histoire ,comme parmis tant autre dans l'hexagone

maurice

Nombre de messages : 10
Club : F.C.G.B
Tribune / Groupe : Ultramarines virage sud bordeaux
* : Répression 851tj6

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par hool42 le Mer 19 Mar - 22:10

Quelle preuve ?

banderoles = Bleu blanc rouge ne sont pas les couleurs de notre drapeau ...
Seulement celle de notre ETOILE !

Autre preuve ? = On est pas d'un pays , on est de Sainté !


Dernière édition par hool42 le Jeu 20 Mar - 18:56, édité 1 fois
hool42
hool42

Nombre de messages : 4
Club : Saint-etienne !!
Tribune / Groupe : ...
* : Répression 828ee7

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par Guizmo le Sam 22 Mar - 23:52

"VERS PLUS DE RÉPRESSION ?

Par Alexis BILLEBAULT-La France a longtemps cru que cela n'arrivait qu'aux autres. Désormais, les pouvoirs publics et les clubs semblent avoir compris que le hooliganisme la concernait également. Les actes racistes existent, les fights se développent et des groupes se radicalisent. Pour combattre la violence, un arsenal juridique existe, mais des voix s'élèvent pour encore plus de fermeté.
Le racisme a justifié une visite gouvernementale à un joueur de L1, Abdeslam Ouaddou. (L'Equipe)

1. Le racisme en hausse ?

Il y avait eu l'affaire Kébé I lors du match aller entre Libourne Saint-Seurin et Bastia, fin septembre. Fin février, après de longs mois sans incident raciste révélé, le football français a été secoué par deux cas de racisme ordinaire : l'affaire Ouaddou, insulté par un ''supporter'' lors de Metz-Valenciennes (le 16), et l'affaire Kébé II, visé par une banderole d'une haute teneur intellectuelle à Furiani lors du match retour entre Bastia et Libourne Saint-Seurin (le 22). «Les banderoles, c'est une nouveauté, reconnaît le capitaine de police Sylvain Husak, chargé du Point National d'Information Football et proche collaborateur de Michel Lepoix, le monsieur sécurité du football français. Jusqu'à maintenant, les actes racistes étaient matérialisés par des insultes ou des cris de singe.» A Bastia, les caméras de surveillance de Furiani sont malencontreusement tombées en panne au moment où la banderole était déployée. «C'est très étonnant», ironise un proche du dossier.


«Cette saison, il y a eu déjà cinq interpellations pour dérives racistes, contre trois en 2004-2005 et cinq lors des deux saisons suivantes», énumère Sylvain Husak. Le week-end dernier à Valenciennes, un supporter a été interpellé pour insultes racistes, et le Sénégalais de Bastia Frédéric Mendy en aurait été victime lors d'un récent Grenoble-Bastia. «Le problème en France, c'est qu'il n'est pas évident de compter sur l'aide des spectateurs pour dénoncer un individu qui a dans une tribune un comportement raciste ou violent. Dans notre pays, cela s'assimile à de la collaboration, alors qu'en Angleterre, c'est quelque chose de courant et d'efficace», regrette en off un gradé. Dans l'entourage du secrétaire d'Etat chargé des sports Bernard Laporte, l'arrêt des matches perturbés par ces manifestations nauséabondes est fortement souhaité.


2. Le phénomène des ''fights''

En théorie, les fights entre supporters se déroulent selon des codes précis. Ils ne concernent que des acteurs consentants, qui se battent à mains nues sans s'acharner sur un adversaire à terre. «Il s'agit de prendre le dessus rapidement sur un groupe. Les bagarres sont violentes, mais courtes. Le problème, c'est que certains viennent avec des armes blanches», constate Sylvain Husak. Les fights, qui ont lieu assez loin des stades (terrains vagues, parkings, aires d'autoroute) sont le plus souvent empêchés ou interrompus par la police, qui s'appuie sur les différentes informations qu'elle reçoit. «Les fights, cela fonctionne par période, il existerait même un sorte de championnat. Nous faisons tout pour les empêcher, et nous en empêchons beaucoup», poursuit le policier. Une version contestée par certains adeptes. «Les flics n'interviennent pas toujours. Parfois, ils sont au courant, mais ils laissent faire. Cela les arrange que des hools se foutent sur la gueule», explique l'un d'eux. «C'est faux ! Nous passons beaucoup de temps à essayer de les empêcher. Laisser ces gens se battre serait l'antithèse de notre mission. Et les dommages collatéraux sont toujours possibles.» Aux Pays-Bas, les hooligans ont commencé à développer une nouvelle mode : les fights n'ont plus systématiquement lieu quelques heures avant les matches, mais trois ou quatre jours plus tôt. «On va rester attentifs, mais je ne pense pas que les indépendants français adeptes des fights adoptent ce genre de comportements», dit Sylvain Husak.

3. Des groupes (et des jeunes) qui se radicalisent

Le Conseil de l'Europe a classé les supporters en trois catégories : A : Le public dit familial, majoritaire et qui ne pose aucun problème. B : Un public le plus souvent festif, mais qui peut tendre vers l'agressivité selon les circonstances (alcool, résultats sportifs, provocations d'autres supporters). «Les ultras peuvent basculer dans cette catégorie», relève Sylvain Husak. C : Ceux qui viennent seulement pour les affrontements avec d'autres supporters ou avec les forces de l'ordre. Autrement dit les hooligans. En France, l'opinion publique emprunte des raccourcis pour identifier ce qu'est un mot ''hooligan''. Les sociologues spécialistes de la question insistent régulièrement pour éviter de tomber le piège de l'amalgame. «Pour faire court, le spectateur qui allume un fumigène sans l'envoyer sur le terrain, l'autre qui balance sur gobelet en plastique sur la pelouse ou celui qui insulte son voisin parce qu'ils ne sont pas d'accord sur une décision arbitrale n'est pas forcément un hooligan, énonce Nicolas Hourcade. La problème en France, c'est que les statistiques sur le hooliganisme comprennent les jets de projectiles, les insultes aux policiers et les agressions physiques par exemple. Or, ces motivations ne sont pas les mêmes. Un hooligan vient au stade pour se battre contre ses semblables.»


Le territoire français est maillé par des ''correspondants locaux hooliganisme'' du ministère de l'Intérieur, là où se trouvent des clubs de L1 et de L2.  «Les hooligans parisiens sont les plus dangereux. Mais ailleurs, des groupes se sont constitués et évoluent dans la périphérie de ceux qui existent déjà. Ils développent une nouvelle forme de violence, plus radicale. Le plus inquiétant est la jeunesse de ces hooligans. Ils ont souvent entre 15 et 19 ans.» Si ces young firms n'intègrent pas des groupes connus, c'est parce qu'ils refusent de se plier à leurs règles. «Mais pas seulement, reprend Sylvain Husak. Dans certains cas, ces jeunes doivent faire leurs preuves avant d'être recrutés.» Sans citer de noms, le ministère de l'Intérieur admet avoir dans le collimateur quelques groupes officiels et réputés pour leurs tendances violentes. «Certains de leurs membres posent de gros problèmes.»


4. Des ''IDS'' de stades plus longues ?

En France, si les interdictions judiciaires peuvent grimper jusqu'à cinq ans, les interdictions de stade administratives prononcées par les préfets ne peuvent excéder trois mois. Bernard Laporte souhaite les étendre à un an et Frédéric Thiriez, le président de la LFP réclame davantage de sévérité, via une loi. Avec 80 interdits de stade, la France est loin de l'Angleterre et de ses 3500 bannis. «Trois mois, c'est trop peu, et même six mois, comme il en est question. Une saison complète, c'est plus dissuasif», affirme-t-on dans l'entourage du secrétaire d'Etat. L'Hexagone compterait environ 500 individus dangereux connus des Renseignements Généraux. La majorité de l'opinion publique dit tout haut ce que des policiers croisés autour des stades pensent tout bas. «Avec ces débiles, il n'y a que deux solutions : leur rentrer dedans, puisqu'ils ne connaissent que la violence, et prononcer des peines de prison et d'interdictions dissuasives», nous confiait, le 9 décembre dernier, un fonctionnaire de police rencontré lors d'un match entre Auxerre et le PSG marqué par des affrontements entre hools parisiens et forces de l'ordre. «Il faut de la répression, mais aussi de la prévention», nuance Sylvain Husak.

En Angleterre, les interdictions de stades sont plus longues. Parfois à vie. Et du côté du ministère des Sports, on aimerait que la loi de 2006 sur la dissolution des groupes violents soit un peu plus souvent utilisée. «Ces dernières années, deux groupes ont disparu : les Mystics Tigris à Paris, et la Faction à Metz. Mais ils ont prononcé eux-mêmes leur dissolution», grince-t-on au ministère des Sports. «Ils en sont arrivés là parce qu'ils connaissaient les menaces qui pesaient sur eux», rétorque Sylvain Husak. Les composantes des pouvoirs publics, qui ne sont pas toujours d'accord entre elles, et les clubs, qui achètent parfois la paix sociale en fermant les yeux sur les attitudes de quelques individus, passent une partie de leur temps à se renvoyer la balle. «C'est hélas le cas. Cela manque de cohérence, alors que tout le monde devrait faire cause commune face à ce fléau», admet un spécialiste du hooliganisme. En France, le hooliganisme, c'est encore les autres.

Liens directs :

http://www.lequipe.fr/Football/L1_20072008_securite_1.html

http://www.lequipe.fr/Football/L1_20072008_securite_2.html
Guizmo
Guizmo

Nombre de messages : 420
Club : Paris Saint Germain Football Club
Tribune / Groupe : Virage 1991 Auteuil
* : Répression 868ul3

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par BrigadeRouge le Dim 23 Mar - 17:27

ici en Tunisie la répression est trés forte le craquage d'un fumi est de puni de 6mois de prison et la ligue punit le club d'un match à huis-clos les photos de che guevara sont interdites et parfois le flics confisquent des banderoles et baches sans aucune raison comme ça a la téte de client des personnes sont souvent arretés pour un craquage alors qu'ils n'ont rien faits il ya quelques semaines 255 ésperantiste ont été arrétés a cause d'un craquage et 40 sont encore incarcérés à l'heure ou j'écris les mégaphones sont interdits les capos montent sur l'épaule de quelqu'un et le plus surprenant c'est que toutes ces lois sont récentes ça fait méme pas 1ans qu'ils appliquent avant il y a meme eu des craquages monstres (289 fumis dans un match!) et les flics ne disait mnt je comprend pas pourquoi ce regain de sécurité.)
BrigadeRouge
BrigadeRouge

Nombre de messages : 26
Club : Etoile Sportive du Sahel
Tribune / Groupe : Brigade Rouge

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par Cosa Ultras le Dim 23 Mar - 22:21

deadroth a écrit:
Hector a écrit:Hier soir, devant le n**** (je vais pas citer le nom bu bar, on va me créer des emmerdes...) à gerland, lancement d'une marseillaise: les mecs de la sécu ont débarqués avec chiens, bombe lacrymo, juste pour empêcher de chanter une marseillaise, alors quoi ? avant, on la sifflait dans le stade, et maintenant, on peut même plus la chanter dans la rue, en France?? enervé

Une fois avec des potes a gerland vers le virage sud ont l 'avais chanter , ont a faillit se fair arrété !! ses abuser de ne pas pouvoir chanter son hymne nationnale je trouve !

Le pire apparament ya qua Lyon que sa arrive nous on a failli se faire arrete parce qu'on chantais a coté du stade un dimanche aprem de match "n'oublie jamais ce virage.." soi disans sa provoque. Y'en a vraiment marre.
Cosa Ultras
Cosa Ultras

Nombre de messages : 5
Age : 34
Club : Olympique Lyonnais
Tribune / Groupe : Virage sud-CNL
* : Répression 865pb4

Revenir en haut Aller en bas

Répression Empty Re: Répression

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser