Communiqué ex Testa Mora et Bastia 1905

Aller en bas

Communiqué ex Testa Mora et Bastia 1905 Empty Communiqué ex Testa Mora et Bastia 1905

Message par Admin le Mer 27 Fév - 16:00

26 février 2008

APPEL DES ANCIENS TESTA MORA AU CLUB ET AUX SUPPORTERS

Nous, anciens responsables de l’Associu Testa Mora 92, souhaitons réagir aux récents évènements qui ont émaillé la rencontre Bastia- Libourne, et proposer au club et aux supporters une porte de sortie à l’énième crise qui est en train de se dessiner.
Le combat incessant que nous avons mené pendant plus de 12 ans au service du Sporting, l’image de soldats fidèles que nous avons laissée, et le respect que nous témoigne encore aujourd’hui une large part du public de Furiani, motivent et justifient cette prise de position.

Depuis Vendredi soir, comme l’ensemble des corses, nous assistons la rage au ventre à un nouveau déferlement médiatique où sont en cause : une banderole, certes injurieuse et virulente, mais qui n’a rien de « raciste » et encore moins d’ « homophobe » ; et les sifflets du début de match, qui cesseront peut être le jour où tous les racismes, à commencer par le racisme anti-corse, seront combattus par les tribunaux de ce pays. Nous dénonçons donc la récupération outrancière qui bat son plein, et refusons que les supporters du Sporting et les Corses en général deviennent une fois de plus les paillassons de la société française et des instances footballistiques, la LFP en tête.
A la prétendue « affaire Chimbonda» qui avait contribué à précipiter notre descente en 2004-2005 et accéléré la dissolution de notre groupe, succède depuis des mois ce qu’il convient d’appeler « la fausse affaire Kébé ». Selon un scénario désormais immuable, les coupables sont désignés d’avance : on ne s’intéresse ni à la véracités des faits allégués, ni au contenu des témoignages recueillis, et encore moins aux résultats des « enquêtes » qui sont annoncées à grands renforts de publicité. Or, si en Septembre dernier on avait creusé un minimum et si le réflexe de solidarité avait pour une fois joué, on se serait aperçus que le véritable débat n’était pas de savoir si les « insultes » présumées avaient été le fait de « Corses venus de Corse », mais tout simplement de savoir si elles avaient vraiment existé, tant les zones d’ombre étaient plus nombreuses que les certitudes !

En choisissant de se conformer aux desideratas de cette Ligue qui nous tient depuis des lustres à coups de dérogations et de tolérances financières, force est de constater que le Sporting n’a rien obtenu. Nous sommes toujours aujourd’hui victimes d’une injustice, et hélas, l’histoire se répète : comme après le désastre du stade de France et comme en Novembre 2004, les qualificatifs de « pseudos- supporters » et de « collabos », d’ « abrutis » et d’ « incapables» sont de sortie entre dirigeants et une partie du public. Et quoique nous fassions maintenant, puisque le moustachu veut son « exemple », nous serons de nouveau durement sanctionnés.
Partant de ce postulat, il ne reste que deux solutions : continuer indéfiniment à nous tirer dans le pied, ou réaliser l’union sacrée de toutes les composantes du Sporting. Cette union qui nous fait défaut depuis le début des années 2000 et que tout le monde déplore, ne peut passer que par une série d’engagements clairs et affirmés publiquement, seuls à même de fonder le seul projet qui vaille : rendre au Sporting son âme et assurer sa remontée dans l’élite.

* Aux dirigeants, qui malgré certains efforts sont toujours contestés et souffrent d’un déficit de confiance, nous demandons : de ne pas porter plainte contre les supporters comme le demande instamment la LFP ; de mettre en place jusqu’à la fin de saison une vraie politique populaire avec des places à 5 € en Est et Ouest , 10 € en latérales, et la gratuité pour les moins de 16 ans ; enfin, de s’engager à répondre dès l’intersaison aux attentes formulées depuis longtemps par la majorité du public bastiais : un vrai organigramme marquant une rupture avec la gestion précédente ; une vraie politique de communication ; l’annonce d’un projet sportif qui fait défaut au club depuis des années.

* Aux supporters de Bastia 1905 et de la Tribune Est, parfois indisciplinés mais incontestablement passionnés, nous demandons: de ne pas rentrer à nouveau dans une guerilla stérile contre le club ; de s’engager publiquement à contrôler et à prévenir tout débordement jusqu’à la fin de la saison; de continuer à apporter un soutien maximal, dans le respect de la tradition bastiaise, aux joueurs qui depuis plusieurs mois font vraiment honneur à nos couleurs.

* De notre côté, si ces engagements sont pris publiquement avant la réception de Niort, nous nous déclarons prêts : à cesser le boycott que plusieurs d’entre nous ont entamé depuis bientôt 4 ans et à participer à toute initiative commune visant à faire revenir le public au stade ; à apporter s’ils le souhaitent une aide sincère aux groupes de supporters et aux dirigeants du club; enfin, à titre de symbole et en témoignage de ce pacte, à arborer de nouveau au stade nos banderoles et tout notre matériel, jusqu’à la fin de la saison.

Il nous reste 14 matches à jouer dont 6 à domicile, et 42 points à prendre. Cette remontée que tout le monde espère, ne sera envisageable que si le Sporting retrouve enfin son osmose, et donc son âme. Pour cela il faut que chacun, clairement et sans arrière-pensées, apporte sa pierre à l’édifice, en nous battant tous ensemble pour ce club qui nous a tant donné, et que nous aimons tant.

UNITI VINCEREMU
FORZA BASTIA




BASTIA 1905


Suite au match de vendredi soir et à la déferlante médiatique qui s’en est suivie, Bastia 1905 tient à porter à la connaissance de l’ensemble du public bastiais sa vision des choses.


-Concernant la réaction de la presse nationale française et les accusations de racisme.

Il n’est pas question pour nous de nier le caractère provocateur et insultant de la banderole déployée vendredi soir. Toutefois cette banderole ne contenait aucun caractère raciste ou homophobe comme cela est asséné depuis maintenant 4 jours. Il s’agissait tout simplement d’une réponse à un joueur qui avait « pété les plombs » et adressé un doigt d’honneur aux supporters bastiais lors du match aller. Joueur qui s’était par la suite empressé de jouer la victime en prétendant avoir entendu des insultes racistes. Fait, qui 6 mois après, n’a toujours pas été prouvé par la justice puisque ni l’analyse des bandes sonores, ni celle des bandes vidéos n’ont permis de retrouver la trace d’une quelconque insulte à caractère raciste. Cela venant d’ailleurs confirmer les dires des supporters bastiais présents ce jour là en Gironde.
Les journalistes et les pseudo humanistes de tous genres si prompts à dénoncer le racisme feraient donc bien de se pencher sur le fait que dans cette affaire on a condamné un club administrativement pour le comportement de ses supporters alors même que la justice n’est pas en mesure de fournir la preuve du comportement coupable de ces derniers. Et cela devrait les choquer quelque part….
Au lieu de ça, on assiste à un véritable lynchage médiatique des supporters bastiais et de la Corse en général. Il y a du racisme dans les stades de football, et les corses sont donc forcement les coupables. Il faut les pourchasser et les condamner.
Si la fermeture administrative de la tribune Est ou la dissolution de notre groupe pouvait régler définitivement le problème du racisme dans les stades français nous y consentirions bien volontiers. Toutefois nous pensons que le mal est plus profond. Qu’une fois de plus on cherche à faire un exemple, à se donner bonne conscience sans chercher réellement à régler le problème de fond. Et fort de cette analyse nous refusons de servir de bouc émissaire aux instances dirigeantes du football français.
Nous le disons haut et fort, Bastia 1905 n’est pas un groupe raciste. D’ailleurs nous rappelons que lors du match Bastia/Montpellier nous avons déployé une banderole en l’honneur d’un ancien joueur de couleur du club « Frederic Mendy », qu’après « l’affaire » Chimbonda nous avions apposé une banderole à la gloire de Mendy, Milla et Zimako, qu’après « l’affaire Kébé » nous avions réalisé une banderole rappelant que le racisme était un mal profond de la société française et qu’il fallait arrêter de se défausser sur la Corse.
Mais toutes ces banderoles sont passées inaperçues dans les medias français. Sans doute n’étaient-elles pas assez vendeuses pour les journalistes en manque de sensation qui aujourd’hui se déchaînent sur nous.


-Concernant la réaction des dirigeants et l’appel à l’union des anciens de Testa Mora 1992.

Une fois de plus les dirigeants ont fait le choix de traîner leur propre public dans la boue et de donner du grain à moudre aux journalistes dont nous parlions plus haut.
Au-delà de ce constat, hélas récurrent, nous tenons à revenir sur certains points.
Tout d’abord nous ne comprenons pas la réaction de Pierre-Paul Antonetti, qui estimait qu’il était visé au travers de cette banderole. Cette vision des chose est tout simplement abracadabrantesque. Si le groupe voulait s’en prendre à quelqu’un, il le dirait ouvertement comme il l’a toujours fait et ne se cacherait derrière rien ni personne. Nous reconnaissons les efforts faits par cet homme pour redresser la barre sur le plan financier et sportif. Toutefois comme nous l’avons toujours dit, le retour en masse du public à Furiani dépend d’une politique de communication efficace qui permet aux gens de sentir que ce club est le leur. Politique communicative qui est à l’opposé de ce qu’il se passe depuis 4 jours au SCB où certains préfèrent s’en prendre aux leurs plutôt qu’à la LNF ou aux média qui tentent de déstabiliser le club.
Ensuite, dire que les supporters de la tribune Est (en visant implicitement notre groupe) n’étaient pas là quand ça allait mal relève tout simplement du mensonge. Pour mémoire nous rappelons que notre groupe s’est structuré au lendemain de la descente en ligue 2 et que son programme tient en sa devise « Nati per soffre ». Le groupe ne peut donc être taxé d’une quelconque absence dans les moments difficiles.
Enfin, nous tenons à revenir sur ce qui nous parait le plus grave. Les accusations de manipulation de jeunes. Comme nous l’avons déjà dit le groupe a toujours assumé ses actes sans se cacher, quelqu'en soit les conséquences. Outre le fait qu’elles sont mensongères, ces accusations sont tout simplement diffamatoires. Et le pire c’est que Pierre-Paul Antonetti le sait très bien.

Toutefois malgré cette sensation nauséabonde d’être une fois de plus coupables, aux yeux de certains, de trop aimer le Sporting, nous avons décidé de continuer d’aller dans le bon sens. Ce choix se justifie par le fait que l’intérêt supérieur du SCB se situe dans l’union des forces et non dans le perpétuel renouvellement des divisions entre dirigeants et supporters.
Ainsi si nous ne pouvons oublier tout ce qui a été dit, nous décidons, pour notre part de répondre favorablement à la « médiation » des anciens responsables de Testa Mora.
Cette démarche nous la rejoignions de toutes nos forces, en nous engageant à encourager le Sporting Club de Bastia avec la ferveur qui nous caractérise.


Pour conclure nous tenons à remercier tous les supporters qui depuis Vendredi soir ne cessent de nous envoyer des messages d’encouragement et de soutien, et nous poussent à ne rien lâcher dans notre démarche qu’ils savent désintéressée et passionnée.


Più chè mai Forza Bastia !
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 699
Club : Tribune Ultra
Tribune / Groupe : Staff
* : Communiqué ex Testa Mora et Bastia 1905 Tuboutonxy5

http://tribune-ultra.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser